Skip to main content

Préparation de biopesticides à base de plantes locales


Méthode de préparation d’extraits de plantes pour des formules de biopesticides

Les dérivés de plantes représentent des alternatives efficaces aux produits chimiques fongitoxiques et donnent des résultats très prometteurs.  Il est désormais largement reconnu que certains agents de lutte anti-insectes dérivés de plantes peuvent être développés en produits adaptés à la gestion intégrée des ravageurs, cela parce qu’ils sont sélectifs dans les ravageurs visés, ne nuisent pas ou peu aux organismes non visés et à l’environnement, agissent de plusieurs façons sur différents types de complexes de ravageurs et peuvent être appliqués sur la plante de la même manière qu’un insecticide conventionnel. De nombreux extraits de plantes et huiles essentielles sont connus pour posséder des propriétés ovicides, répulsives et insecticides qui agissent contre différents insectes. L’action insecticide de certains extraits est rapide, tandis qu’elle  est plus lente pour certains autres, un taux de mortalité de 90 % ne s’obtenant qu’après 3-4 jours de traitement. L’utilité des extraits de plantes est confirmée par les études au champ. La plantation de plantes communes comme lemongrass, Calotropis, Lantana, Moringa, les feuilles de citronnier et les feuilles de neem peuvent aider à la préparation de biopesticides.

Méthode d’extraction des plantes

On a utilisé la méthode d’extraction Soxhlet pour six plantes : Calotropis, lemongrass, feuilles de citronnier, Lantana, Moringa et neem. Du méthanol a été utilisé comme solvant. Au moins 3 cycles de chaque espèce de plantes ont été menés afin d’extraire tous les composés phytochimiques à une température de 75° C. La matière végétale (excepté les racines), c’est-à-dire feuilles, fleurs, branches et tiges, a été pesée et emballée dans du papier filtre et placé dans le Soxhlet. Une fois l’extraction Soxhlet terminée, les composés ont été récupérés en retirant le méthanol via un bain rotavapor à 75-80° C.

Préparation d’une solution mère

Les extraits ont été filtrés  en utilisant un entonnoir Büchner et un papier filter Whatman n° 42. Le filtrat a ensuite été concentré jusqu’à desséchement sous pression réduite en utilisant un évaporateur rotatif sous vide à 40° C, puis stocké en environnement réfrigéré et fermé hermétiquement à 4°C jusqu’à son prochain usage. Avant usage, chaque extrait a été re-suspendu dans son solvant d’extraction.


Contenu essentiellement basé sur la traduction française de l'article agrowiki suivant :

Original Content taken from this link Biopesticide from locally grown plants

0
Your rating: None

Please note that this is the opinion of the author and is Not Certified by ICAR or any of its authorised agents.